Installation d’un poêle à bois : tarifs et conseils

Poêle à bois

Avec la température qui se rafraîchit de jour en jour, l’hiver n’est plus très loin. Personnellement, je vais donc pouvoir tester mon installation de chauffage entièrement renouvelée, puisque j’ai investi dans un poêle à bois.

Quel modèle de poêle à bois choisir ?

Si tout comme moi, vous n’en pouvez plus de payer des factures d’électricité très élevées en période hivernale, je vous recommande tout simplement de remplacer vos vieux radiateurs énergivores.

Privilégiez les équipements qui ne sont ni gourmands en énergie, ni polluants non plus et donc qui ne nuisent pas à l’environnement. Les chauffages à bois répondent parfaitement à ces exigences. Et heureusement, le coût d’un poêle à bois reste très abordable par rapport aux autres modes de chauffage.

Qui plus est, ces appareils peuvent à la fois convenir pour un chauffage d’appoint que pour un chauffage central. Et c’est justement le premier paramètre entrant en considération lors de l’achat de cet équipement. Les possibilités sont nombreuses. Quant à moi, je me suis laissé tenter par le modèle à double combustion, entre autre réputé pour son excellent rendement et son grand confort. Avec un budget moyen de trois cent cinquante euros, vous pourrez déjà acheter le modèle basique.

Autrement, si vous visez le poêle à bois à double combustion haut de gamme, prévoyez tout de même la somme de trois mille euros. Toutefois, évitez de faire la même erreur que moi en oubliant de comptabiliser dans vos dépenses les frais d’installation. En effet, dans la mesure où des normes de sécurités drastiques doivent être respectées, l’installation de ce type de chauffage sera à confier à des professionnels. Leur intervention variera entre cinq cents et mille cinq cents euros.

Quelques conseils utiles

poêle à bois

Peu importe le modèle choisi, un poêle à bois s’avère être un équipement à la fois lourd et imposant. C’est pourquoi je vous conseille d’abord de définir son emplacement avant de vous mettre à la recherche du modèle, en mesurant bien l’espace dont vous disposez. Vous ne savez pas quelle zone de la maison conviendrait le plus à votre nouveau mode de chauffage ? Suivez mon exemple et n’hésitez pas à demander l’aide de personnes qui travaillent dans ce secteur d’activité.

En effet, un périmètre de dégagement minimal est nécessaire, pour éviter que le rayonnement de chaleur du poêle ne soit nocif pour les meubles, les revêtements de sol et les murs. En me faisant assister d’un professionnel, c’était aussi l’assurance d’acheter un poêle à bois ayant une puissance adéquate par rapport à la superficie de la pièce, ainsi qu’à l’usage destiné à l’appareil.

Enfin, pareillement aux cheminées, l’utilisation de ce système de chauffage exige l’existence de conduits de fumée. Si votre maison n’en est pas encore équipée, vous êtes tout simplement dans l’obligation d’en construire. Ici aussi, les impératifs de sécurité doivent être scrupuleusement suivis. Dans mon cas, comme il y avait déjà une très vieille conduite dans mon séjour, je n’avais pas d’autre choix que de la réhabiliter et de la rénover complètement pour que cette dernière soit conforme aux normes en vigueur.

Écrit par Roger le dans Travaux & construction

1 commentaire

Écrit par Sébastien le 19/12/2016 à 10h35

Bonjour, Bien entendu, l'installation d'un poêle à bois est à la portée des bricoleurs mais il faut respecter scrupuleusement les règles de sécurité. C’est la norme NF DTU 24.1 qui fixe le cadre législatif à respecter en matière de conception et d’installation de conduits de fumée. N’hésitez pas à prendre connaissance en détail de cette norme.

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : e63pjte2jd