Comment bien choisir une véranda ?

Veranda en aluminiumEn dehors d’apporter une plus-value, mais surtout un cachet authentique à un bien immobilier, la véranda est une solution particulièrement efficace pour agrandir la maison et jouir ainsi de surfaces supplémentaires habitables. J’ai opté pour une véranda en kit pour son prix abordable.

Le financement de sa véranda

Pour profiter d’une autre pièce à vivre, je n’avais guère d’autres choix que d’opter pour l’aménagement d’une véranda. Un projet que j’ai mis en stand-by depuis plusieurs années, le temps de faire un peu d’économies. Pour cause, je ne disposais pas des sommes nécessaires pour la réalisation des travaux.

Mais lorsque j’ai découvert la magnifique véranda de mes voisins, qu’ils ont entièrement financé à l’aide d’un prêt bancaire, il n’était plus question pour moi d’attendre. J’ai alors immédiatement pris rendez-vous chez des vérandalistes pour avoir une idée du prix d’une véranda.

Une fois que j’ai obtenu un devis, j’ai fait des simulations sur simulateurpretimmobilier.net et j’ai mieux appréhendé la faisabilité de mon projet. Puis j’ai fait appel à un courtier, en quelques jours seulement, j’ai eu une idée très précise des offres de crédit que je serais susceptible d’obtenir auprès d’un établissement bancaire. De plus, les compétences du courtier ne se résument pas seulement à cela, car ce dernier m’a également proposé de m’accompagner dans toutes mes démarches de négociations auprès des banques. L’objectif principal est que je puisse bénéficier des meilleures conditions de prêt.

Le choix de la véranda

En faisant le tour des vendeurs de vérandas, mon choix définitif s’est porté sur une véranda en kit. Les raisons ? Ce sont les moins chères du marché, puisqu’avec un budget moyen de 7000 euros, il est déjà possible d’être l’heureux propriétaire d’une véranda de 25 mètres carrés.

Mais saviez-vous que si la surface de la véranda est inférieure à 20 mètres carrés, il n’y a pas besoin de faire la demande d’un permis de construire auprès de la mairie. Bien sûr, le coût de revient variera en fonction des matériaux. Et les vérandas préfabriquées basiques sont généralement en PVC.

Petite verandaMe concernant, comme j’ai opté pour un modèle en bois, j’ai investi un peu plus d’argent. Mais c’est sans regret, lorsque je vois combien la véranda en châtaignier a complètement modifié l’esthétisme de la maison.

Sinon, de par sa modernité, sa facilité d’entretien et sa très forte résistance aux aléas climatiques, l’aluminium est aussi un matériau très prisé dans la construction de vérandas. Qui plus est, offrant de nombreuses couleurs et nuances, cette matière se prête également à toutes les formes. Et j’aurais sans doute opté pour l’alu si le style architectural de ma maison n’était pas aussi rustique.

Autrement, si vous recherchez du très haut de gamme, je recommande l’acier ou le fer forgé. Comme le bois, ces types de matériaux présentent l’avantage de s’harmoniser à tous les styles de bâtiment, même les traditionnels. Seul bémol, une véranda en fer forgé revient très cher. Comptez près de 3 000 euros le mètre carré.

Enfin, j’ai privilégié la véranda en kit pour sa grande facilité d’installation. En effet, comme la véranda est livrée avec ses éléments principaux que sont : la toiture et les structures, il me restait juste à assembler les pièces à l’aide de la notice d’installation.

Écrit par Roger le dans Travaux & construction

1 commentaire

Écrit par valerie le 23/01/2014 à 14h24
Article interessant ! le montage de la véranda a-t-il été compliqué ? long ? avez vous rencontré des difficultés ?

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : 9mrdk5bmjr