Comment abattre un mur intérieur en toute sécurité ?

abattre un mur intérieur en toute sécurité

Lorsque les mètres carrés commencent à manquer et qu’aucune extension n’est plus possible pour agrandir une maison ou un appartement, abattre un mur intérieur peut donner une impression de volume : c’est une solution qui peut être également envisagée. Mais comment réussir ce projet ?

Pourquoi casser un mur intérieur ?

Avec l’énorme succès que rencontre la cuisine américaine, les espaces ouvertes tant en appartement qu’en maison sont aujourd’hui très convoités. En effet, nombreux sont les bénéfices que l’on peut tirer de cette opération. D’ores et déjà voici une occasion pour vous d’agrandir l’espace, mais surtout de relier deux pièces entre elles, sans parler de la luminosité naturelle que vous gagnerez. Ainsi, généralement, c’est la cloison entre le salon et la cuisine qui est démolie pour faire place à un bar où vous pouvez à la fois accueillir vos invités, tout en gardant un œil sur la préparation du repas. Certains le font parfois uniquement dans l’optique d’installer une porte ou une ouverture.

De plus, si vous êtes propriétaire, ces travaux ne nécessitent aucune autorisation particulière, ni de démarches auprès de la commune, sauf en cas d’augmentation de la surface habitable ou lorsque cela occasionne des modifications importantes sur l’aspect extérieur du bien immobilier.

Par contre, les personnes qui ne sont que locataires ont besoin de l’accord de leur propriétaire. Il en est de même aussi pour ceux qui sont en copropriété. L’aval du syndicat de copropriété est aussi indispensable, ainsi qu’une autorisation d’un bureau de contrôle, un organisme indépendant. Toutefois, dans la mesure où ce type de travaux sera très bruyant et poussiéreux, pensez tout de même à prévenir vos voisins.

Plusieurs contraintes techniques à respecter

Quoi qu’il en soit, dans la mesure où l’on touche à la structure du bâtiment, particulièrement en cas de maison avec plusieurs niveaux, l’appel à un professionnel est fortement conseillé, plus précisément à un architecte. Ne soyez surtout pas pressé de prendre votre masse et de vous défouler sur la cloison.

abattre un mur intérieur en toute sécurité

Vous devez d’abord commencer par identifier si le mur est porteur ou pas. C’est tout simplement sur cet ouvrage de maçonnerie que reposent les planchers et la charpente de votre maison. Pour cela, vous n’avez qu’à consulter le plan. Autrement, des indices devraient également vous renseigner pour ne citer que l’épaisseur du mur par exemple. Dépassant les quinze centimètres, il s’agira sans doute d’un mur porteur qui est rarement plus épais. Pour le vérifier, vous n’avez qu’à toquer dessus et si vous entendez un bruit creux, vous êtes sans doute en face d’une simple cloison. En cas de doute, la plus sage des décisions est de demander l’avis d’un entrepreneur ou d’un ingénieur béton.

En outre, ces professionnels pourront également vous renseigner sur la présence éventuelle de conduits de gaz et/ou d’électricité, sans oublier les réseaux de plomberie, dissimulés dans le pan de mur que vous comptiez abattre. C’est surtout courant avec les constructions anciennes.

Sinon, en dehors des contraintes techniques, des précautions seront aussi à prendre sur le chantier, comme la protection des lieux par la pose de bâches. Pour déblayer les gravats et pour les transporter dans une déchetterie, vous devez aussi prévoir une mini-benne ou remorque que vous tracterez avec votre voiture.

Pour aller plus loin :

Écrit par Roger le dans Travaux & construction

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : 3scb6ntgp6